Le temps passe vite. Eh oui, cela fait 8 ans que le petit oiseau bleu gazouille. Et depuis quelques jours, le gazouillis est joyeux. Le réseau social a en effet annoncé une croissance de son chiffre d’affaires supérieure aux attentes sur le deuxième trimestre 2014. Des résultats positifs en partie liées aux recettes publicitaires.
Larry (le nom du célèbre oiseau) a donc rassuré le marché boursier et a vu son titre fortement progresser.

Mais tout n’est pas si rose bleu :-). Depuis son lancement en 2006, Twitter n’a pas gagné 1 dollar. La société a annoncé une perte de 145 millions de dollar, nettement plus que l’année passée. L’euphorie des derniers résultats, liée essentiellement à l’effet Coupe du Monde, ne doit pas masquer la vraie problématique.
Le groupe arrivera-t-il à être rentable grâce à la monétisation de son audience ? Voici quelques éléments de réponse (qui n’engagent que moi !).

Des formats publicitaires variés…

Twitter peut revendiquer un dispositif publicitaire de qualité et prometteur. Retour sur les spécificités des 3 leviers proposés aujourd’hui.

- Les comptes sponsorisés

Principe : Les comptes sponsorisés permettent de mettre en avant votre compte afin d’augmenter votre nombre d’abonnés.
Affichage : La mise en avant du compte sponsorisé se trouve dans la zone “Suggestions d’abonnement” à côté de la timeline sur Desktop et dans la timeline sur mobile.
Ciblage : Possibilité de ciblage par centres d’intérets, sexe ou zone géographique.
Coût : Coût par nouveau follower (possibilité de mettre un coût d’acquisition maximum pour l’annonceur).

- Les tweets sponsorisés

Principe : Diffusion plus large d’un tweet “classique” auprès d’une cible potentiellement intéressée.
Affichage : La mise en avant du tweet sponsorisé est présent dans la timeline.
Ciblage : Possibilité de ciblage par mots-clés, centres d’intérêts, sexe, zone géographique, type d’appareil et par programme TV regardé.
Coût : Coût par action sur le tweets (RT, réponses, abonnement, clic…).

- Les tendances sponsorisées

Principe : Twitter va mettre en avant une tendance sans qu’elle soit liée à l’action des utilisateurs.
Affichage : La tendance sponsorisée sera en haut de la liste des tendances durant toute la journée.
Ciblage : Possibilité de ciblage par zone géographique.
Coût : Coût par journée (réservé aux gros budgets).

- Les promotions d’applications

Le dernier petit nouveau, que nous aurions pu classer dans les tweets sponsorisés… (voir la vidéo de présentation)

Principe : Les annonceurs ont la possibilité de mettre en avant leur application,
Affichage : La promotion de l’application s’insère dans un tweet sponsorisé ou twitter cards,
Ciblage : Possibilité de ciblage par zone géographique.
Coût : Coût par clic

…associés à une stratégie sur mobile performante

Twitter recentré sur le mobile

Twitter et une stratégie mobile performante

Twitter a parfaitement réussi le virage du mobile. 8 dollars sur 10 proviennent des ressources publicitaires sur smartphone. Et tout laisse à penser que cette stratégie de se recentrer quasi uniquement sur le mobile peut s’avérer très efficace. Explications avec les deux dernières acquisitions de Twitter.

 Tap Commerce : la société a racheté il y a quelques semaines Tap Commerce, l’un des spécialiste du reciblage publicitaire sur le mobile. Avec ce rachat, Twitter va vite devenir incontournable en profitant d’une plateforme générant 50 000 applications et 15 milliards d’impressions quotidiennement.

MoPub : Acquise il y a moins d’un an, cette acquisition a souligné les futures orientations de Twitter. MoPub permet notamment aux éditeurs de sites mobiles de gérer les publicités en ligne vient en effet parfaitement s’inscrire dans la stratégie dévoilée récemment par Dick Costolo, le PDG de Twitter. Conscient que le nombre d’utilisateurs finira par atteindre un palier, il souhaite augmenter son audience en intégrant les tweets dans des sites média ! Concrètement, on pourrait donc voir apparaître des tweets en plein milieu d’un article du Monde.

Twitter aurait à la fois une audience très puissante et des outils permettant aux annonceurs de cibler des lecteurs en dehors du réseau de Twitter. Le graal :-).

Mais le chemin est encore long !

Le modèle économique des publicités de Twitter a certes des atouts mais souffre encore de quelques difficultés qui peuvent vite mettre le modèle à défaut :

– Tous les formats publicitaires actuels sont basés sur l’engagement. Or, selon une récente étude de Twopcharts, 23% des comptes auraient participé activement à une conversation le mois dernier. Twitter communique beaucoup sur son nombre d’utilisateurs actifs (connexion au compte sur le dernier mois), mais les données intéressantes sont le nombre d’utilisateurs avec un réel engagement. Plutôt qu’à la course aux nombres d’inscrits, la stratégie de Twitter doit donc s’inscrire dans la recherche d’abonnés engagés.

– Les formats ne sont aujourd’hui pas encore assez orientés à la performance*. Les PME, qui représentent la majorité des entreprises, ne s’orienteront pas vers ce type de format, avec un ROI très difficilement mesurable. Celles-ci s’orienteront vers du search ou de l’affiliation pour satisfaire leur retour sur Investissement. Alors oui, c’est vrai, de plus en plus d’outils de monitoring  des réseaux sociaux fleurissent sur le marché, mais l’accumulation de tous les coûts reste difficilement supportable pour les petites et moyennes entreprises.

*Il y a un an Twitter a lancé la « Lead Generation Card », dispositif qui permettait aux entreprises de récupérer les informations (Nom Twitter, Nom et adresse email) issues de son profil. Mais ce format ne rencontre pas un vif succès…

Rendez-vous maintenant lors du prochain trimestre pour les nouveaux résultats de Twitter !

Share Button