Le Collectif des Plateformes d’Affiliation (CPA) a publié il y a quelques mois une nouvelle « charte e-mails » pour encadrer l’e-mail marketing. C’est la seconde version de cette charte. Elle devra être signée par tous les membres du collectif.

Retour sur les principaux changements qu’implique la signature de ce nouveau texte déontologique.

Qu’est ce que le CPA et pourquoi une charte de l’e-mailing ?

Le Collectif des Plateformes d’Affiliation (CPA) a été créé en 2008. Ses objectifs sont de « promouvoir et
d’analyser l’activité des plateformes d’affiliation, de défendre les intérêts et les droits collectifs et individuels de ses
membres, et de préserver les règles déontologiques entre ses membres. »

Voici les grandes plateformes membres de ce collectif : affilinet, Commission Junction, Effiliation, NetAffiliation, Public-Idées, ReactivPub, Tradedoubler, Webgains, zanox.

Lors de la création de la première version de la « charte emails » en février 2012 (signée par 426 signataires), le CPA a voulu répondre aux deux objectifs suivants :

- Donner un cadre déontologique aux acteurs publicitaires pour veiller aux bonnes pratiques et s’assurer notamment du respect de la Loi Informatique et Libertés,
– faire le « tri » parmi tous les acteurs pour ne promouvoir que les bons élèves respectant les bonnes pratiques.

La finalité étant bien évidemment d’assainir ce marché qui reste encore aujourd’hui sujet à des pratiques qui fleurtent avec la ligne jaune… Mais ces dérives sont aujourd’hui nettement plus encadrées qu’au lancement des premières campagnes d’e-mailing à la performance !

Rappelons tout de même que tous les affiliés spécialisés dans l’e-mail marketing souhaitant relayer des campagnes d’annonceurs via une régie d’affiliation membre du CPA devront obligatoirement signer la charte.

Les principaux changements de cette nouvelle charte

Voici les 2 principaux changements à retenir avec la sortie de cette nouvelle charte :

La nécessité de l’opt-in publicitaire…

L’emailer doit à tout moment être capable de démontrer comment il a réussi à obtenir l’adresse mail de l’internaute ainsi que son consentement. Ce dernier point étant l’une des lacunes de la première charte. En effet, de nombreuses plaintes ont montré que le consentement des internautes étaient mal tracés.

La nouvelle charte oblige les emailers à disposer d’une adresse optin publicitaire avant tout routage.

Les pratiques qui consistent à s’échanger les bases entre emailers sont désormais proscrites.

…rattaché au nom de la base

Auparavant, une société possédant plusieurs bases mails pouvait se permettre (et se permet toujours ?) d’utiliser une adresse optin pour « shooter » sur plusieurs autres bases. La charte e-mails V2 apporte ici un changement radical puisque le recueil de l’optin publicitaire devra comporter le nom de la base qui relaiera les campagnes publicitaires. Et pas une autre !

Pour en savoir plus

Voici quelques sources pour en savoir plus sur la charte email du CPA :

Première charte E-mails

Téléchargement de la nouvelle Charte E-mails 

Présentation de la nouvelle charte par le président du CPA lors de l’EMDAY

Share Button